Améliorer l'efficience des équipes par la mise en œuvre de l'Accord d'Intéressement et et de l'Accord de Motivation® prenant en compte le "bien-être" au travail

L'Accord d'Intéressement, outil d'efficacité

L'accord d'intéressement permet d'associer financièrement les salariés aux résultats de l'entreprise en respectant un certain nombre de contraintes juridiques. Il consiste à instituer un système :

  • d'intéressement financier collectif donc pour chaque salariés de l'entreprise ou des établissements entrant dans le champ d'application, de l'accord. Toutefois, il peut être exigé une condition d'ancienneté dans l'entreprise d'une durée minimale de trois mois.
  • présentant un caractère aléatoire, ce qui implique nécessairement qu'aucun montant minimum ne peut être fixé ou garanti du fait de la formule retenue devant prévoir un double délai de conclusion et de dépôt des accords afin d'éviter la prise en compte de paramètres connus ou prévisibles lors de la signature de l'accord.
  • résultant d'une formule de calcul liée aux résultats ou aux performances de l'entreprise.

Les primes d'intéressement sont exonérées de charges sociales. En cas de blocage des primes durant 5 ans au sein d'un PPE, les salariés bénéficient d'une exonération totale de l'impôt sur les revenus. Cette durée d'immobilisation des fonds peut être réduite dans certains cas prévus par la loi.

  Les limites de l'Accord d'Intéressement

Il est ainsi un outil qui permet d'améliorer l'efficacité mais sans réel contrôle des ressources. Le handicap de l'accord d'intéressement financier est qu'en dessous d'un certain niveau de résultat de l'entreprise, aucune somme n'est versée au salarié.

Afin de limiter les risques de frustration inhérents à un faible résultat financier, ou des résultats non redistribués compte tenu de l'équilibre financier à préserver sur le long terme, il peut être préférable de mener une réflexion complémentaire autour de la "Motivation" pour conduire à un meilleur contrôle des ressources et ainsi atteindre l'efficience.

  L'Accord de Motivation®, outil d'efficience

On va dans cet accord s'intéresser à tout ce qui n'est pas financier comme la reconnaissance, l'intérêt dans le travail, les possibilités d'évolution, la formation etc…

« L'accord de motivation®» conçu par André Angotti présente le double avantage de ne pas être contraint par la réglementation et de répondre à des attentes qui ne sont pas purement financières.

  La méthode (André ANGOTTI © 2013)

Chaque organisation, chaque entreprise étant un cas particulier, CEGECOM crée donc pour chacune d'elle une démarche qui tient compte de sa culture et de ses valeurs et propose une démarche participative pour impliquer l'ensemble du personnel La méthode est basée sur :

  • une série d'interview préliminaire auprès d'un panel représentatif de salariés de tous statuts, localisation et catégorie de l'entreprise qui permet d'avoir une approche précise des attentes du personnel au-delà des simples revendications de pouvoir d'achat
  • un questionnaire envoyé à l'ensemble du personnel qui doit permettre de déterminer les conditions les plus adéquates de mise en œuvre d'un accord d'intéressement respectant la culture et les valeurs de l'entreprise

 Le questionnaire est adressé soit sur support papier soit saisi de manière électronique. Les résultats sont présentés au comité de pilotage et servent de base à la rédaction des futurs «Accords d'Intéressement» et «Accords de motivation®».

  Exemple de réalisation : SIPEA Habitat

 

 

Chaque année l'entreprise signe le PV des négociations annuelles obligatoires avec les représentants du personnel et les organisations syndicales. En 2014 l'entreprise a signé le premier accord de motivation en France, sur la base d'un travail en profondeur avec le cabinet CEGECOM en respectant ses engagements et ses valeurs en matière de justice, d'équité et de reconnaissance du travail effectué.